E N C G - Casablanca

Bienvenue sur le Forum Officiel des Etudiants de l'Ecole Nationale de Commerce et de Gestion - Casablanca
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
CHATBox ... discutez en ligne sur le Forum !
BIENVENUE AUX NOUVEAUX ENCG'istes

Partagez | 
 

 Croissance supérieure à la moyenne des pays émergents en 2009, activité soutenue en 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 844
Réputation : 3
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 28
Localisation : Mazagan City
Profession : Futur Lauréat ENCG Casablanca

MessageSujet: Croissance supérieure à la moyenne des pays émergents en 2009, activité soutenue en 2010   Sam 13 Fév - 14:06

Croissance supérieure à la moyenne des pays émergents en 2009, activité soutenue en 2010

Le Maroc a affiché, en 2009, une croissance "bien supérieure à la moyenne des pays émergents", hors Chine et Inde, et prévoit une activité "soutenue" en 2010, selon la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface).
Dans son évaluation du "risque pays", maintenu à la note A4, l'assureur-crédit à l'exportation pour le compte de l'Etat et des entreprises en France, souligne la "stabilité politique" du Maroc qui restera "attractif" pour les Investissements directs étrangers (IDE) appelés à "progresser à l'avenir".
Les experts de cet organisme tablent également sur un "rebond" des recettes touristiques et des transferts de marocains expatriés, ainsi que "le maintien" des exportations de textiles à haute valeur-ajoutée.
La demande interne "restera dynamique" alors que le secteur bancaire marocain qui n'a pas été exposé à la crise financière internationale demeure "solvable et liquide", relève la Coface, notant que les dépenses publiques dans les infrastructures (+11 pc) resteront le "principal moteur de la croissance".
L'Etat marocain est, en effet, "engagé dans un effort de modernisation" des différents secteurs de l'économie. Il s'emploie notamment à "promouvoir le développement social à travers l'extension du parc de logements sociaux, souligne la Coface.
Sur le plan fiscal, note la fiche "Risque pays", les marges de manœuvres accumulées au cours des dernières années "permettront à l'Etat de continuer à mener en 2010 une politique contra-cyclique. Toutefois, la gestion active de la dette devrait permettre de poursuivre l'effort de réduction de dette".
En dépit des déficits sociaux, notamment le chômage des jeunes diplômés, le Maroc jouit de la "stabilité politique", affirme la Coface, ajoutant que son gouvernement bénéficie d'un "large soutien de la population. Les efforts très importants consentis en matière de dépenses sociales y contribuent, même si la persistance de la bureaucratie en réduit quelque peu l'efficacité", selon la même source.
La compagnie a maintenu la notation "A4" pour le Maroc, signe qu'il n'a pas été affecté par la crise. Cette catégorie signifie que le risque pays est jugé satisfaisant et où, techniquement, la "probabilité moyenne d'un défaut de paiement reste acceptable".
La Coface, longtemps établissement public, est actuellement filiale du groupe financier Natixis. La compagnie assure la gestion des garanties publiques à l'exportation pour le compte de l'Etat français et conseille les entreprises dont plus de 200 groupes mondiaux, pour la gestion du risque.
map : 12.02.2010 - 17:19:00

_________________
La démocratie, c'est faire croire aux gens qu'ils gouvernent !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://encgcasablanca.forumr.net
 
Croissance supérieure à la moyenne des pays émergents en 2009, activité soutenue en 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêt maladie supérieur à 6 mois
» Premiers secours .
» amplitude supérieure à 12 heures
» JEUDI 16 JUILLET : les requins attaquent à la vitesse supérieure.. restons zen
» moyenne d'âge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E N C G - Casablanca :: Espace Débats & Discussions :: Economie Marocaine-
Sauter vers: