E N C G - Casablanca

Bienvenue sur le Forum Officiel des Etudiants de l'Ecole Nationale de Commerce et de Gestion - Casablanca
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
CHATBox ... discutez en ligne sur le Forum !
BIENVENUE AUX NOUVEAUX ENCG'istes

Partagez | 
 

 Marché du travail marocain !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El HABBARI Sanae



Messages : 17
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 25
Localisation : kénitra city
Profession : Etudiante / Poèmes ; Voyages ; apprendre des langues...

MessageSujet: Marché du travail marocain !!   Jeu 21 Jan - 2:49

Contrecoups pour l'emploi productif :



L'activité économique a subi bien des contrecoups et l'emploi s'en est trouvé affecté. Certaines activités industrielles connaissent un retournement conjoncturel.

Le Maroc n'aura pas été totalement à l'abri des retombées négatives de la crise financière et économique mondiale. Il est vrai que certains pans de la texture industrielle ont assez bien résisté. Il n'empêche, dans sa globalité, l'économie nationale n'aura pas été épargnée. «L'activité en a subi les contrecoups et l'emploi s'en est trouvé affecté. Tous les indicateurs d'activité l'attestent». Pour le Centre marocain de conjoncture (CMC), ces mêmes indicateurs ont bel et bien tous reculé au terme du troisième trimestre 2009 par comparaison au troisième trimestre de 2008. En effet, le taux d'activité a perdu 0,8 point pour se situer autour de 49,8% au lieu de 50,6%. Entre le troisième trimestre de l'année 2008 et la même période de 2009, presque 340.000 postes d'emplois ont été créés contre 337.000 un an plus tôt, signale l'Observatoire privé de l'économie marocaine indiquant que le marché du travail a fini par perdre de sa vigueur. Cette décélération s'explique en particulier par les pertes d'emplois observées en milieu rural et par la progression nettement moins rapide qu'en 2008 des nouveaux emplois créés en milieu urbain. Le volume de l'emploi est passé, de ce fait, en un an de 10,17 millions de personnes à 10,20 millions. Le taux d'emploi, quant à lui, a légèrement baissé. Il s'est établi à 44,9% au terme du troisième trimestre de l'année en cours contre 45,6% au terme de la même période de l'année précédente. Pour sa part, le taux de chômage est resté pratiquement comparable à celui observé en 2008 puisqu'il est situé autour de 9,8%. Les créations d'emplois ont été exclusivement observées au niveau des secteurs des services et du bâtiment et travaux publics. Ces deux activités, à elles seules, ont réalisé 141.200 nouveaux postes.

Ce volume est en hausse de 4,5% par rapport à 2008. Les autres activités comme «l'agriculture, forêt et pêche», l'industrie et les autres «activités mal désignées» ont supprimé dans l'ensemble 107.200 emplois. Les pertes d'emplois ont été surtout constatées en milieu rural en particulier dans le secteur «agriculture, forêt et pêche» où cette perte a été évaluée à 96.200 postes. Par ailleurs, il y a lieu de noter que pendant le même temps, la population active au chômage a reculé. Au niveau national, cette baisse a été de 1,6%. Le volume des chômeurs est passé entre les deux périodes de 1,12 million de personnes à 1,11 million. Dans l'ensemble, l'offre d'emplois, durant le troisième trimestre 2009, a été soutenue par la création nette de 72.400 postes par les activités tertiaires, contre une moyenne annuelle de 120.000 au cours des trois dernières années. «Cette offre émane surtout des entreprises marocaines et celles qui produisent pour le marché local et notamment les banques, les assurances, les activités immobilières et les services personnels et domestiques», indique le HCP. Les diplômés ont été les plus demandés par ces secteurs et les profils recherchés sont ceux de l'ingénierie, des commerciaux, de la logistique, du marketing et de la gestion. Certaines activités industrielles connaissent un retournement conjoncturel pâtissant des effets négatifs de la crise économique mondiale sur la demande qui leur est adressée. En fait, tout cela pour dire que la récente performance est imputable en grande partie à la diversification productive de l'économie marocaine qui a pu offrir de nouvelles opportunités d'emploi dans les grands chantiers du bâtiment et des travaux publics et dans les nouveaux secteurs émergents, en particulier les services. Pourtant, l'analyse des déséquilibres du marché du travail continue à poser deux types de problématiques au Maroc à savoir un dysfonctionnement quantitatif et un autre qualitatif. Le premier dysfonctionnement fait référence au chômage d'inadéquation quantitative dû, entre autres, au rythme croissant de la population en âge d'activité dont le taux annuel devrait augmenter de 1,8% au cours des dix prochaines années. Ceci se traduirait par l'arrivée d'environ 260.000 nouveaux entrants dans la population active. Concernant le dysfonctionnement qualitatif, le problème d'inadéquation entre l'offre et la demande de main d'œuvre renvoie à la nécessité d'instaurer une meilleure relation formation-emploi et appelle à des adaptations, des réorientations et des perfectionnements des politiques d'enseignement et de formation professionnelle. Afin d'atténuer ce dysfonctionnement, des mesures ont été déjà entreprises pour insuffler plus le fonctionnement du marché du travail.


LES CLÉS

Quelques défis
- L'offre d'emplois émane surtout des entreprises marocaines et celles qui produisent pour le marché local, notamment les banques, les assurances, les activités immobilières et les services personnels et domestiques
- La création d'un nombre d'emplois de meilleure qualité en nombre suffisant est le principal défi auquel doivent faire face les politiques économique et sociale.

Des programmes et des plans

D'autres programmes ont été établis pour la garantie d'un travail décent (plan de mise en conformité sociale), le respect des obligations internationales, la transparence et la flexibilité en matière de normes de travail (travail temporaire). Par ailleurs, la création d'un nombre d'emplois de meilleure qualité en nombre suffisant est en fait le principal défi auquel doivent faire face les politiques économique et sociale. C'est le symbole d'une économie compétitive dynamique et diversifiée qui est en mesure de créer des emplois productifs, qualifiés et compétitifs, de soutenir une croissance des salaires et d'améliorer durablement le niveau de vie des populations à faibles revenus. Afin de satisfaire les besoins du secteur industriel en compétences, en accompagnement de son plan de développement intégré, le plan de la formation professionnelle se propose de développer l'appareil de formation via la création et la mise à niveau de plusieurs centres de formation et la mise en place d'un dispositif d'aide directe à la formation pour les entreprises.

Source : Le matin.ma


Bonne lecture Wink
Sanae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?ref=name&id=1256298463
Admin
Admin


Messages : 844
Réputation : 3
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 28
Localisation : Mazagan City
Profession : Futur Lauréat ENCG Casablanca

MessageSujet: Re: Marché du travail marocain !!   Jeu 21 Jan - 11:46

Merci pour cet article intéressant et riche en informations.
Vraiment ça m'a beaucoup élargie ma vision concernant certains points surtout en ce qui concerne les secteurs créateurs d'emplois et des profils demandés.

* même si j'ai pas encore une confiance totale aux statistiques présentées par notre cher pays. Smile

_________________
La démocratie, c'est faire croire aux gens qu'ils gouvernent !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://encgcasablanca.forumr.net
 
Marché du travail marocain !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UIMM: Denis Gautier-Sauvagnac mis en examen / réforme marché du travail
» chine : rififi sur le marché du cuivre !!!!
» changement dans les conditions de travail
» réduction du temps de travail pour motif économique
» un excellent résumé du travail du Gata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E N C G - Casablanca :: Espace Presse :: Presse Internationale-
Sauter vers: